Interview : Nos artisans de la pierre du souvenir

separateur

Les Pompes Funèbres Le Papillon accueillent deux nouveaux marbriers, Raphaël et Vincent, passionnés et complémentaires dans leur travail, ils nous expliquent en quoi consiste leur métier.

 

Marbrerie Le Papillon

1. Votre parcours, pourquoi avoir choisi d’exercer ce métier ?
Après avoir travaillé dans le monde du spectacle et avoir été artisan pendant 5 ans, Raphaël s’est tourné vers le monde du funéraire et a passé plus de 15 ans de sa vie à exercer pour les pompes funèbres. Son changement d’orientation, il l’a décidé car il se passionne pour la restauration de monuments historiques, le bâti et le construit.

Vincent a débuté sa carrière en se consacrant au don de soi, tout d’abord, en tant que pompier de Paris puis en exerçant pendant 9 ans la fonction d’ambulancier. Au cours du temps, Vincent a été amené à travailler en tant que porteur funéraire durant 2 ans. Et, suite à une opportunité, à son goût pour la gravure sur pierre et le travail des matières, c’est tout naturellement qu’il s’est tourné vers le métier de marbrier.

 

2. Quelle gravure ou monument vous a marqué ?
La réponse pour nos deux marbriers est : Le carré juif à Six-Fours-les-Plages, un monument funéraire colossal et magnifique. Malgré la difficulté du travail et un montage des pierres à la main comme à l’époque romaine, c’est le monument dont ils sont le plus fiers. On décèle une vraie dynamique de travail entre eux, une passion commune, le tout complété par le goût du travail bien fait.

 

3. Comment se passe la réalisation d’un projet depuis la conception jusqu’à la livraison ?
On assure la pose d’une large diversité de stèles et de monuments funéraires, mais aussi la réparation et la restauration de sépultures.

Pour répondre au mieux aux attentes des clients, on s’entretient avec eux pour définir la nature et la couleur de la pierre, la forme, l’épaisseur de la sépulture, les gravures… Il faut à la fois être à l’écoute et créatif, tout en conseillant au mieux le demandeur, c’est un gage de qualité et de confiance. Et pour nous, la satisfaction du client est la meilleure reconnaissance.

Puis, commence le travail manuel et artistique : on élabore le dessin du projet, on effectue la prise de côtes, pour ensuite assurer l’exécution du projet en atelier. Pour la rénovation de sépultures, on effectue des travaux de restauration, de réparation en taille et polissage, de re-gravage en atelier ou directement sur place.

Notre travail consiste essentiellement en la pose du monument au cimetière et à son entretien.

 

4. Quels sont les projets que vous préférez réaliser ?
Pour Raphaël, la construction de monuments est à chaque fois un nouveau challenge. Il faut de la créativité et élaborer un projet complet répondant aux attentes du client.

Vincent, quant à lui, apprécie tout particulièrement la gravure sur granit, synonyme d’esthétique et de minutie. Il aimerait d’ailleurs se former aux anciennes techniques de gravure à la main.

 

5. Avec quelles pierres travaillez-vous ?
On utilise principalement le granit, le marbre, la pierre de Cassis et le Comblanchien. Celui que l’on préfère travailler c’est le granit, avec toutes ses coloris le Tarn (gris), le Rose Clarté, le Labrador (bleu pailleté)… et sa facilité de façonnage.

 

6. Quelles sont les qualités indispensables pour ce métier ?
Pour nos deux marbriers, les principales qualités sont le courage, la force, la débrouillardise, tout en étant minutieux, ordonné et réfléchi.

 

Caveau - Pompes Funèbres Le Papillon - La Seyne sur mer, Toulon, Hyères, Sanary, Le Cannet des Maures, Cogolin, Brignoles, Cuers Marbrerie et fleurs

Stele - Pompes Funèbres Le Papillon - La Seyne sur mer, Toulon, Hyères, Sanary, Le Cannet des Maures, Cogolin, Brignoles, Cuers Entretien de sépultures